Certification de nos plants de vigne

Les démarches pour la certification

Les professionnels de la multiplication des plants de vigne doivent être inscrits au contrôle de FranceAgrimer.

Cette inscription leur permet d'obtenir une carte professionnelle ce qui est une assurance pour les viticulteurs de venir acheter de la matière première de qualité.

 

A chaque intention de plantation de vignes mères de porte-greffes ou de greffons, le professionnel a l'obligation de faire une demande d'agrément de la parcelle auprès de FranceAgrimer. Lorsque cet agrément est fait, on peut planter.

L'année suivant la plantation, a lieu un contrôle de la parcelle plantée pour vérifier la pureté variétale, et différents contrôles sanitaires sont effectués tout au long de la production.

 

La production  des plants de vignes peut être commercialisée en plants traditionnels ou en plants en pots.

 

Chaque année, le professionnel se doit d'effectuer une déclaration de mise en oeuvre en pépinières traditionnelles (MEO). Après réception de cette déclaration, un contrôle de la pépinière sera effectué. Ce contrôle consiste à contrôler la quantité des plants produits, la catégorie des plants, la pureté variétale des plants et le taux de reprise.

Ce n'est qu'ensuite que FranceAgrimer délivre une attestation de classement des différents plants, étiquette bleu passeport phytosanitaire, pour les plants certifiés.

 

Plant traditionnel earl lys charrier
Serre de forçage pour le stockage des plants en pot lys charrier

Passeport phytosanitaire européen

Etiquette de certification - passeport phytosanitaire européen lys charrier

 Étiquette de certification - passeport phytosanitaire européen

 

Pour identifier un plant et définir la catégorie du plant (Initial, Base, Certifié, Standard, ou expérimental), FranceAgrimer délivre aux professionnels des étiquettes.

 

Le professionnel doit accompagné les plants de ces étiquettes.

 

De plus, lors de la commercialisation, le professionnel doit fournir un bulletin de transport, ce qui permet aux viticulteurs d'avoir un justificatif  pour connaître l'origine et la variété du plant qui est dans ses parcelles.